Les Trois Feux




Volée violette hululant ses fragrances aux reflets enneigés des précipices - chuchotements ambroisés froissés par dessus l'écho en mirage où les écailles bleuâtres rempliront les ardoises de légendaires poussières brûlantes - cette pensée alimentée d'actes capiteux et les gestes irrigués dans les espaces ailés ou rongés : plus qu'au-delà déplacés par blanchissement solaire des os absolus,

au vol d'outre-migrateur



Astres et hautbois traversaient le poul des bassins roulant sous le plexus du sable illuminé ; lueurs épanouies feuilletées d'eau vive ; les nuits essentielles seront choisies dans le coton abîmé des pleurs alors que l'Enfant Polaire rencontrera un feu gelé endiamanté de souvenirs. Langues pressées en cataractes frissonnantes - griserie indéfinies des alouettes humectées,

le sel des demis sommeils



Des galaxies lippues s'entrouvrirent pour la Mandragore qui déposait un caillou noir coagulé sur l'instant dans les galions cauchemardesques chahutés de gerçures - déchaussés en folie - où souvent les mains fréquentes se taisent les phrases sucées lentement et parfois la peur l'épaisseur de la lumière renversée qui s'écoulerait dans les intestins chiffrés de nos destins comme un lait sombre au col des bosquets et d'étranges coïncidences postées dont la présence-même au sein de l'attente serait génitrice d'un Œuf unique démesurément vivant,

au sol des vieilles révérences