La Révolution-Fixe proclame :
La guerre des écoles est dépassée.

La Révolution-Fixe distingue sans réparer tout à fait, et elle embrasse l'étranger comme l'intime, mais sans trop serrer.

• La Révolution-Fixe ne prend pas parti : une fraction contre une autre fraction ne peut avoir qu'une raison partielle. La vérité est globale. La vérité vraie est amour et harmonie, et transcendance des raisons contraires.

• La Révolution-Fixe ne systématise rien mais elle développe des homéostratégies sur le principe que la solution aussi doit être globale même si elle nécessite des application locales déterminées.

Un problème quelconque étant une dysharmonie momentanée, c'est tout l'ensemble qui est touché. D'où des tendances bien partisanes (et individuellement tout à fait compréhensives) à tirer à hue et à dia. L'homéostratège est alors celui qui amorce une proposition simple capable d'interpeller l'ensemble et de le remettre sur la voie d'une synergie.

Un exemple appliqué est donné avec l'affaire des tags.

Mais, attention, la Révolution-Fixe ne veut rien, ne promet rien, ne donne rien : car elle est un miroir, le tien, le mien.

Miroir magique sans doute ! Mais La Révolution-Fixe est peut-être un miroir sans tain...




La Révolution-Fixe
est en marche
sur
la voie du milieu
MAIS
Cela n'offre aucun avantage
CAR
ne composant avec nul ni rien
son seul intérêt
réside en elle-même
ET
ne se partage
ni ne s'épuise
en rien
*