Extrait de "Asturgie/Onirie" (A.A.A. éditions, 1987)


            Le mot nouveau d'ASTURGIE est apparu publiquement(1), pour la première fois, à la mi-Novembre 82, précisément lors du fameux week-end des concentrations planétaires, moment privilégié des semailles en esprit où tous les dieux astraux se rassemblent afin d'entamer le palabre sur les siècles futurs - toutes les planètes se retrouvant, en géométrie tropicale, entre l'extrême fin de la Balance et le début du Capricorne, hormis Kiron, posté parmi les Pléiades, irréductiblement vigilant et discret, comme l'avocat du diable et le diplomate angélique, tout à la fois, qu'il est pour nous si justement. 


      La synchronicité du baptême collectif de l'Asturgie et de la Doryphorie 82 fut involontaire, non préméditée, et par cela même, d'autant plus frémissante d'informations. Les coïncidences spontanées sont vigoureusement créatrices! Tout se présente comme si elles accompagnaient certaines étapes de la vie au moment même du passage à de nouveaux états du réseau ontologique, au sein d'une subtilité amplifiée, elle-même inspiratrice d'une intensité croissante dans l'intimité de l'accolade avec l'attentif noyau de la conscience. Frissonnantes rumeurs transitoires... 


      Quant aux concentrations planétaires - elles ont le creuset ardent des témoiganges renouvelés de l'esprit incarné et marchand à la transfiguration.

 

(1) dans "Ark'All Communications", Vol.7/Fas.4 ; acteullement épuisé. La Fondation Ark'All s'est consacrée à la mise en langage d'une approche hétérodoxe de l'Univers ainsi qu'à l'exploration d'un autre Champ de Cohérence.